Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-04-22T06:22:38+02:00

LIEGE BASTOGNE LIEGE

Publié par EVE
LIEGE BASTOGNE LIEGE

~~ Spa-Bastogne-Spa

Comme beaucoup des classiques cyclistes, Liège-Bastogne-Liège est organisé pour promouvoir et augmenter les ventes d'un journal (L'Expresse). Le journal dont le siège est basé à Liège, est publié en français, et donc destiné à un public francophone. Durant toute son histoire est toujours resté dans la partie sud de la Communauté française de Belgique6. La première édition de la course est organisée en 1892 par le Liege Cyclist Union, qui fonde également le Football Club Liégeois la même année. Elle a lieu entre Spa à Bastogne et retour, sur une distance de 250 km3. Les bicyclettes étant très coûteuses à la fin du 19e siècle, le cyclisme est considéré comme un sport exclusivement réservé aux riches, et l'événement est considéré comme une « affaire de gentlemen ». 33 coureurs de la Liege Cyclist Union et du Pesant Club Liégois, tous Belges et la plupart d'entre eux de Liège, prennent le départ. Seulement 17 coureurs terminent la course. Le point situé à mi-chemin du parcours est la gare de Bastogne, choisi en raison de sa commodité pour les officiels de course. Certains coureurs fatigués, abandonnent la course à Bastogne et prennent le train pour retourner à Spa6. Léon Houa, originaire de Liège, remporte la course après 10 heures et 48 minutes sur le vélo. La deuxième place revient à Léon Lhoest, arrivé 22 minutes plus tard, tandis que le troisième, Louis Rasquinet termine à 44 minutes7. Les coureurs continuent d'arriver pendant cinq heures supplémentaires. Houa gagne également l'édition suivante, sur le même parcours, cette fois avec une marge d'une demi-heure. En 1894, la course s'ouvre aux professionnels. Léon Houa, premier cycliste professionnel reconnu en Belgique s'impose à nouveau. La vitesse moyenne augmente de 23,3 km/h à 25 km/h. Houa s'adjuge sa troisième victoire avec sept minutes d'avance sur Rasquinet. L'Italien Maurice Garin, qui sera naturalisé français et deviendra plus tard le premier vainqueur du Tour de France, termine quatrième. Après les trois éditions inaugurales, la course n'est plus organisée pendant 14 ans, après quoi elle est parfois ouverte uniquement aux amateurs et semi-professionnels. La course fait son retour en 1908, avec un départ et une arrivée à Liège pour la première fois. Elle est remportée par le Français André Trousselier. En 1909, le vainqueur, Eugène Charlier, est disqualifié parce qu'il a changé de vélo. Victor Fastre est déclaré vainqueur7. La course est annulée pendant la Première Guerre mondiale, mais elle reprend en 1919. La course est principalement remportée par les Belges, mais elle commence à attirer de plus de plus de coureurs de la Flandre - où le cyclisme est extrêmement populaire - qui commencent à dominer l'épreuve. Le Flamand Alfons Schepers remporte trois victoires durant l'entre-deux-guerres. Liège-Bastogne-Liège connait quelques interruptions au cours de la Seconde Guerre mondiale, mais est de retour sur le calendrier à partir de 1945. Elle commence à attirer certaines stars du cyclisme européen. En 1951, la course est ajoutée au Challenge Desgrange-Colombo, la compétition qui regroupe plus grandes courses de cyclisme à l'époque. Le Suisse Ferdi Kübler remporte la course en 1951 et 1952. Le favori des belges Raymond Impanis devient l'éternel second de la course, avec quatre deuxièmes places entre 1947 et 1955, sans jamais s'imposer. À la fin des années 1950, Fred De Bruyne remporte la course à trois reprises pour ses trois premières participations, égalant l'ancien record de Houa et Schepers. En 1957, deux coureurs sont déclarés vainqueur ex-æquo. Germain Derycke est le premier à passer la ligne d'arrivée, mais il a franchi un passage à niveau fermé. Derycke s'étant imposé avec trois minutes d'avance, les commissaires estiment qu'il n'a pas gagné beaucoup de temps en traversant illégalement la voie ferrée et décident de ne pas le disqualifier. Par compromis, Frans Schoubben, initialement deuxième est promu à la première place à égalité8. En 1959, Liège-Bastogne-Liège est intégrée au Superprestige, le successeur du Challenge Desgrange-Colombo et précurseur de l'UCI World Tour, ce qui rend la classique des Ardennes comme l'un des événements cyclistes principal de l'année. Le recordman de victoires Eddy Merckx, gagne Liège–Bastogne–Liège à cinq reprises

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog