Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #histoire catégorie

2017-07-19T08:47:41+02:00

GRAND PRIX DE PERENCHIES HISTOIRE

Publié par EVE
GRAND PRIX DE PERENCHIES HISTOIRE

 

  À la fin des années 60. Pérenchies n’a plus de courses cyclistes, mais deux frangins prometteurs, Alain et Guy Santy. Roger Vandevelde, alors la vingtaine, les suit avec son beau-père. «  Qui était leur oncle  ». Ils sont alors une poignée de copains à prendre la route pour les encourager. Lorsque les deux frangins passent professionnels, au début des années 70, la bande de Roger Vandevelde crée un club de supporters. « On était une petite cinquantaine, on prenait un bus pour les suivre. Pour payer les déplacements, on organisait des bals. » Le club grandit en même temps que les frères Santy s’affirment (les deux feront le Tour de France). Autre évolution majeure, Roger Vandevelde s’est mis entre-temps au vélo. Il n’y a pas de club à Pérenchies ? Qu’à cela ne tienne. Il en crée un avec deux copains. « Et là on a commencé à faire des courses. » Flairant peut-être la capacité des trois mousquetaires à agir, de plus en plus de coureurs du coin leur parlent de l’absence d’une course à Pérenchies. Vous voyez, au cas où… Et ça marche. Les copains lancent en 1977 le premier Grand Prix de la ville. « L’idée, c’était de faire une course régionale. » Moins de quatre-vingts coureurs y prennent part la première année. L’expérience est renouvelée. Au fil des ans, les moyens financiers dont dispose le VCP augmentent. Ses membres vont taper aux (bonnes) portes. « On est allé voir Serge Vanderstrataen (alors patron de la source Saint-Léger). Il s’impliquait beaucoup dans les associations de la ville. Il nous a subventionnés, ça a beaucoup joué. » Roger Vandevelde parti en 1978, est remplacé par Laurent Brame. Le nouveau président du VCP fait lui aussi grandir la course pérenchinoise. Roger Vandervelde a repris les rênes en 1986.  .

Voir les commentaires

2017-06-21T03:33:00+02:00

BEL ETE A VOUS BLOGUEUSES-BLOGUEURS

Publié par EVE
BEL ETE A VOUS BLOGUEUSES-BLOGUEURS
BEL ETE A VOUS BLOGUEUSES-BLOGUEURS

Eté

le mercredi 21 juin 2017
solstice à 04:24:09

 

 

Sensation

Arthur Rimbaud

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.

Arthur Rimbaud,  

 

Voir les commentaires

2017-06-15T08:28:16+02:00

DANS UNE SEMAINE NOTRE REGION LE COEUR DU CYLISME A ST OMER

Publié par EVE
DANS UNE SEMAINE NOTRE REGION LE COEUR DU CYLISME   A ST OMER
DANS UNE SEMAINE NOTRE REGION LE COEUR DU CYLISME   A ST OMER
les trois per images ClaireMarais ou nous herbergerons la semaine des championnats-puis le vélodrome de ST OMER
les trois per images ClaireMarais ou nous herbergerons la semaine des championnats-puis le vélodrome de ST OMER
les trois per images ClaireMarais ou nous herbergerons la semaine des championnats-puis le vélodrome de ST OMER
les trois per images ClaireMarais ou nous herbergerons la semaine des championnats-puis le vélodrome de ST OMER
les trois per images ClaireMarais ou nous herbergerons la semaine des championnats-puis le vélodrome de ST OMER

les trois per images ClaireMarais ou nous herbergerons la semaine des championnats-puis le vélodrome de ST OMER

  1. il y a un siècle. L'inauguration du vélodrome de Saint-Omer Le véloce- club Audomarois, Fondé en 1884 dès l'avènement du vélocipède organisa ses premières courses cyclistes sur le marché aux bestiaux (actuellement place de Perpignan) à l'occasion de la ducasse. Une piste à peu près ronde y avait été aménagée. Devant le succès de ce sport, ses dirigeants obtinrent de la municipalité de M. François Ringot, en 1894 l'usage d'un terrain dans les anciennes fortifications situées à proximité de la nouvelle route de Longuenesse (actuellement rue de Longueville) et y construisirent une piste en 1896.

 

La piste proprement dite mesurait à la corde intérieure 400 mètres de tour. Sa forme elliptique et surtout ses virages relevés surprenaient les néophytes : Les vélocipédistes oseraient-ils affronter de pareilles pentes ? En fait la piste était conçue pour une vitesse de 45 kilomètres à l'heure. Au milieu de la piste, la pelouse fut débarrassée des murs de fortification qui s'y rejoignaient. Plus tard en 1899 Après la fusion du Véloce- club Audomarois avec le Sport Audomarois pour former L'Union Sportive de Saint-Omer La pelouse servit de terrain de football. La pluie retarde d'un jour l'inauguration du vélodrome eu lieu en deux temps, à l'occasion de la ducasse de 1896.Elle était prévue le dimanche 7 juin dans l'après- midi. Vers 15 heures, le ciel prit un air maussade, devint noir et il se mit à pleuvoir abondamment. La foule se réfugia sous la tente qui servait de buvette, tandis que les musiciens du 8e de ligne, bien "saucés "ne demandèrent pas leur reste lorsque l'ordre leur fut donné de regagner leur caserne. Le lendemain le lundi 8 juin M. Van Zeller D'Oostrove, Président du véloce club y accueilli de nombreuses personnalités. La musique communale remplaçait la musique du 8 ème de ligne. Il n'y eut ni ruban coupé, ni discours, mais huit courses de vitesses qui permirent d'apprécier la nouvelle piste en terre battue aménagée en six semaines dont le coureur le plus rapide fit le tour en 33"3/5

 

Le vélodrome fut baptisé au nom de Jacques Anquetil.

Cette piste devait être par la suite renforcée par des graviers, puis recouverte de ciment en 1907. Les courses eurent longtemps une très grande vogue à Saint-Omer. Ce n'est qu'il y a quelques années que le vélodrome fut baptisé au nom de Jacques Anquetil. Avant cela on l'appelait tout simplement le vélodrome.

 

Un historique pour st omer Le titre de Champion de France des contres la Montre sur le vélodrome de Jacques Anquetil

La météo sera au vert

 

Voir les commentaires

2017-06-09T08:35:02+02:00

LE TOUR DE SUISSE

Publié par EVE
LE TOUR DE SUISSE
LE TOUR DE SUISSE
LE TOUR DE SUISSE

Le premier Tour de Suisse a eu lieu en 1933.

I  

Depuis sa première édition en 1933, le Tour de Suisse a été le théâtre d’innombrables histoires. Passion, espoir, désillusion, fierté, honte et joie... Autant de drames et d’épopées qui se sont écrits sur le parcours de cette course cycliste. Voici quelques-uns de ces hauts-faits sur plus de 80 ans:

 

1933 et Bulla: il est venu, il a vu, il a vaincu

Max Bulla arrive à Zurich à peine une heure avant le départ de la première étape. L’Autrichien ayant encore la possibilité de prendre le départ à Anvers (Belgique) et à Troyes (France), il voyage par le train de nuit, ce qui ne l’empêche pas de marquer de son empreinte ce premier Tour de Suisse, en 1933, avec 2 victoires d’étape et une avance au classement final de 9:01 minutes sur Albert Büchi. Bulla sera le coureur cycliste professionnel le plus médaillé d’Autriche. En 1931, il remporte également le Championnat de Zurich.

 

Années 1940: décision de conclure au Hallenstadion

Durant la Seconde Guerre mondiale, le Tour de Suisse n’a pu être organisé que deux fois. En 1942, l’étoile de Ferdi Kübler se met à briller après la 2e étape à Bellinzone, alors qu’il s’empare de la tête du classement général sur son maître, Paul Egli. Ce dernier vient d’écoper d’une pénalité de temps pour s’être soi-disant accroché à une voiture pendant la course. Kübler s’adjuge donc la victoire en remportant les trois étapes restantes. En 1941, 44 cyclistes professionnels prennent le départ de la course pour trois étapes seulement. Après 606 km, les chronos de Sepp Wagner et Werner Buchwalder sont identiques. Un sprint final sur piste doit donc décider du vainqueur. En raison de la pluie et de la tombée de la nuit, ce sprint est transféré du vélodrome à ciel ouvert d’Oerlikon au Hallenstadion. Vainqueur: Sepp Wagner. disloziert. Sieger: Sepp Wagner.

 

Bartali et Coppi, les «campionissimi»

Parmi les tifosi italiens, on compte bon nombre de fans de Gino Bartali et Fausto Coppi. En 1947, le franc suisse attire ces deux Italiens dans notre pays. Coppi s’en tire bien grâce à une victoire au contre-la-montre de Lausanne à Genève (60 km). Quant à Bartali, il bat haut la main tous ses concurrents dans les montagnes.

Il fête sa deuxième victoire finale, après avoir déjà dominé la course l’année précédente et n’avoir jamais abandonné la tête du classement.

Coppi revient sur le Tour de Suisse en 1954 et finit de nouveau cinquième.

 

Duels à répétition entre les deux «K

Dans les années 1950, les duels répétés entre Ferdi Kübler et Hugo Koblet ont permis au Tour de Suisse de connaître son âge d’or. Trois victoires du Tour, une deuxième place, onze victoires d’étape, 14 jours avec le Maillot Jaune: tel est le bilan du «champion hennissant» Kübler et du «pédaleur de charme» Koblet. Seule différence: Kübler a pris le départ huit fois et Koblet seulement sept fois. Les échappées et les chutes spectaculaires de Kübler ont autant fait parler les fans que la domination de Koblet durant les contre-la-montre.

 

Pasquale Fornara, le détenteur du record

Pasquale Fornara s’attaque à son troisième Tour de Suisse en 1952, en tant qu’équipier d’Hugo Koblet. Au cours du contre-la montre de Monthey à Crans-Montana, l’Italien décroche le Maillot Jaune et vole ainsi les chances de Ferdi Kübler de tenter le tout pour le tout, l’avant-dernier jour à Arosa. Fornara réitère en 1954, même si Kübler et Koblet ne participent pas au Tour de Suisse. Grâce à ses victoires suivantes en 1957 et 1958, ce coureur qui donnait un léger à-coup sur la pédale détient le record des victoires sur le Tour de Suisse.

 

Merckx, «le Cannibale» écrase ses concurrents

La concurrence avec la Coupe du monde de football en Allemagne oblige l’organisateur, Sepp Voegeli, à un coup d’éclat. Contre la promesse d’un cachet généreux, il attire pour la première fois Eddy Merckx sur le Tour de Suisse en 1974. Le coureur professionnel le plus couronné de tous les temps
(525 victoires) ne semble pas fatigué quelques jours après avoir remporté son cinquième Giro: endossant le maillot de leader du prologue jusqu’à la fin, il rafle trois victoires d’étape, arrive premier du Grand Prix de la Montagne et finit premier aux points et au classement combiné. Merckx a encore participé à la boucle suisse en 1974 (2e), puis en 1977 (12e).

 

Beat Breu et ses bons mots

Beat Breu jouit d’une immense popularité, ce qui n’est pas sans rapport avec ses fameuses déclarations à l’emporte-pièce. En 1981, ce grimpeur poids-plume décroche le maillot de leader dans le contre-la-montre en montagne Soleure – Balmberg. Deux jours plus tard, il doit pourtant céder la couronne à son coéquipier Godi Schmutz, qui a mal interprété un mot d’ordre de l’équipe: «De Gopfried isch für mich gschtorbe!» («Pour moi, Gottfried Schmutz est mort!»). Dans le contre-la-montre en montagne reliant Lugano à Monte Bre, Breu réussit malgré tout à inverser la situation. Huit ans plus tard, Breu fête sa deuxième victoire sur le Tour de Suisse lors de sa onzième participation: «Il n’existe rien de comparable à une victoire sur les routes suisses.»

 

Sepp Voegeli, «Monsieur Tour de Suisse»

Une facture impayée d’un montant de 92 000 francs, un petit dossier et un unique contrat avec un organisateur d’étape. Voilà tout l’héritage avec lequel Sepp Voegeli entreprend le Tour de Suisse en 1967. L’Argovien transforme cette course sur le déclin en un événement suivi par les foules sur le bord des routes et par les fans scotchés devant leur téléviseur. En 1991, 25 ans après ses débuts, Voegeli préside pour la dernière fois «son» Tour de Suisse. Il décède à peine un an plus tard, à l’âge de 69 ans des suites d’une opération.

 

 

Armstrong et Ullrich, deux vainqueurs douteux

En 2001, Lance Armstrong, déjà deux fois vainqueur du Tour de France, souhaite juste préparer en Suisse sa troisième participation à la grande boucle, sans aucune ambition particulière. Lors du contre-la-montre de Sion à Crans-Montana, l’Américain fait étalage d’une telle supériorité que la victoire finale ne peut lui échapper. Pour Jan Ullrich aussi, le Tour de Suisse constitue une préparation idéale. En 2004, l’Allemand Fabian Jeker arrache la victoire à une toute petite seconde près lors du contre-la-montre final à Lugano. Deux ans plus tard, Ullrich s’installe de nouveau en tête du classement général dans ce contre-la-montre. Ce triomphe lui était supprimé plus tard et aussi les performances d'Armstrong ont été ombragée par ses aveux de dopage ultérieure.

2010

Fränk Schleck

non attribué1

Jakob Fuglsang

2011

Levi Leipheimer

Damiano Cunego

Steven Kruijswijk

2012

Rui Costa

Fränk Schleck

Levi Leipheimer

2013

Rui Costa

Bauke Mollema

Roman Kreuziger

2014

Rui Costa

Mathias Frank

Bauke Mollema

2015

Simon Špilak

Geraint Thomas

Tom Dumoulin

2016

Miguel Ángel López

Ion Izagirre

Warren Barguil

Le tour de Susse chaque jour vers 16H00 sur l'équipe 21 du 10 juin au 18 juin

Voir les commentaires

2017-05-10T05:42:00+02:00

SAINTS DE GLACE

Publié par EVE
SAINTS  DE GLACE

Selon la croyance populaire, il faut attendre la fin des Saints de Glace pour envisager certaines plantations dans son jardin, et ainsi éviter les gelées tardives.  

Mais pourquoi donc saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais ont-ils la réputation d’être des Saints de Glace, au « sang de navet » ? Selon la tradition populaire, ils représentent l’ultime période d’offensive du froid, sauf dans les régions de montagne toujours sujettes aux gelées tardives. Mais les inquiétudes des jardiniers sont restées fidèles aux vieux prénoms.


« Les saints Servais, Pancrace et Mamert : à eux trois, un petit hiver » dit le dicton populaire ou encore « Avant saint Servais point d’été, après saint Servais plus de gelée. »


Si aujourd’hui le calendrier indique Estelle, Achille et Rolande, ces saints étaient autrefois fêtés les 11, 12 et 13 mai. En 2017, les Saints de Glace tomberont donc entre le jeudi 11 mai et le samedi 13 mai.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog